Les choses à faire à Tahiti ne sont pas aussi peu nombreuses que le voyageur non averti a tendance à le penser. Elle est souvent considérée comme trop “développée” et n’est visitée que pour les opérations aériennes obligatoires. L’aéroport de Faa’a à Papeete est la porte d’entrée et de sortie de l’archipel. Il est donc rarement le but principal d’un voyage en Polynésie française. Cependant, cette île d’environ 1000 kms² ayant des sommets couverts d’une végétation dense qui dépassent 2000 mètres et dont les pentes descendent des cascades et des chutes d’eau spectaculaires, cache un intérieur vraiment sauvage et possède les meilleurs magasins, restaurants, vie nocturne et tourisme actif des îles parmi lesquelles vous pouvez choisir les choses à faire à Tahiti. Pour en profiter, il suffit de vous rendre sur https://www.eliesse.com/

Marché de Papeete

Le marché public de Papeete (Mapuru a Paraita) est le meilleur endroit pour découvrir les produits des îles polynésiennes et la vie quotidienne de ses habitants. Il est ouvert tous les jours de 6 à 18 heures, et de 16 à 19 heures le dimanche, où il est particulièrement animé. Habituellement, à 16 heures, les prises de la journée sont apportées au marché. Il comporte deux étages : au premier étage, les produits périssable et au deuxième étage, l’artisanat, les fleurs et les textiles.

La maison de James Norman Hall

À quelques kilomètres de Papeete, à Arue, les amoureux du mythe des mers du Sud doivent visiter la maison coloniale de James Norman Hall, où a vécu dans la première moitié du XXe siècle cet Américain de l’Iowa, héros de la Première Guerre mondiale qui, en collaboration avec Charles Nordhoff, a écrit la trilogie sur la mutinerie du Bounty qui a servi d’inspiration au film légendaire, avec Marlon Brando, La rébellion à bord.

 

Visite de l’île

115 km de route font le tour de l’île le long de son littoral accidenté. Une visite de l’île est un must parmi les choses à faire à Tahiti. En partant de Papeete et dans le sens des aiguilles d’une montre, la route mène à Venus Point, un lieu historique qui a vu débarquer les premiers Polynésiens dans leurs canoës doubles, James Cook en 1767 ou le légendaire Bounty et à côté duquel se trouve la belle plage de sable noir de Mahina et un phare. Vous atteindrez ensuite la triple cascade de Faarumai et le Trou du Souflleur, où l’eau de mer s’engouffre par un trou dans la roche. Après avoir traversé l’isthme étroit qui relie Tahiti Nui à la “presque péninsule” de Tahiti Iti, vous atteignez le plateau idyllique de Taravao. Autre étape obligatoire, le musée Paul Gauguin, qui évoque la relation du peintre avec les îles polynésiennes et expose les petites œuvres de l’artiste : aquarelles, sculptures, gravures et prêts occasionnels de ses grands tableaux. Trois tikis des îles Australes sont conservés dans son jardin. À côté du musée se trouve le luxuriant jardin botanique Harrison W. Smith et, un peu plus au nord, les grottes de Maraa. À Punaauia, à quelques kilomètres de Papeete, vous pouvez visiter l’indispensable Musée de Tahiti et de ses îles, qui divulgue les connaissances sur l’origine, les traditions et la culture des habitants de la Polynésie.